Une chevelure préparée contre les attaques du froid hivernal

Tous les jours, notre chevelure subit des attaques externes qui la rendent moins éclatante et plus terne. Tous les jours, notre chevelure subit des attaques externes qui la rendent moins éclatante et plus terne. Après le vent et la pluie caractéristiques de l’automne, il va falloir redoubler d’attention pour prévenir les dégâts provoqués par le froid hivernal et l’abus de chauffage dans nos maisons.

  • Le traitement des pointes

Si elles sont très vives en été, les pointes s’assèchent et deviennent fourchues en hiver. Ce phénomène est lié aux effets du chauffage et du vent trop agressif sur la chevelure. Pour survire aux mois les plus froids, prenez rendez-vous chez le coiffeur pour couper les pointes et faire le plein de traitements adaptés aux pointes : produits à base d’huile de karité pour ses actifs réparateurs. En rappel, la plupart des soins pour les pointes fourchues ont été conçus en tant que traitements préventifs et il vaut mieux les appliquer sur des cheveux sains.

  • L’hydratation du cuir chevelu

Avec les soins riches en panthénol (vitamine B5), hydratez et équilibrez votre cuir chevelu et vos cheveux. Cet ingrédient agit contre les irritations et les démangeaisons caractéristiques de la saison hivernale. Lors du shampooing, n’oubliez pas de masser le cuir chevelu afin de booster la circulation sanguine, faire entrer les actifs nutritifs à l’intérieur du bulbe des cheveux et permettre à la chevelure de rester en bonne santé.

  • Limiter les nettoyages

Déjà agressée par les intempéries, la chevelure n’a plus besoin d’un nettoyage quotidien agressif. Pour les cheveux gras, 2 à 3 shampooings par semaine sont conseillés tandis que les cheveux secs peuvent s’en tenir à un lavage hebdomadaire. Enfin, il ne faut jamais sortir avec des cheveux mouillés qui deviennent plus sensibles aux agressions extérieures et, autant que possible, privilégier un séchage à l’air libre avant l’utilisation d’un sèche-cheveux.