Chute des cheveux : des remèdes naturels

Pour mieux se renouveler, les feuilles tombent en hiverPour mieux se renouveler, les feuilles tombent en hiver. Ce processus est également visible sur nos cheveux mais pour prévenir la calvitie précoce durant cette saison, préparez vos propres lotions anti-chute naturelles.

  • Les orties

Cette plante regorge de fer, de zinc, d’acides aminés, de silice et de vitamines B, autant de nutriments qui incitent notre organisme à renouveler les cellules du cuir chevelu. Durant 10 jours, faites un massage du cuir chevelu avec 100 g de feuilles d’orties piquantes macérées dans 500 g d’eau, un demi-litre d’alcool à 60° et 500 g de vinaigre.

  • La levure de bière

Sous l’effet de la vitamine B contenue dans la levure de bière, le cheveu se fortifie et ne casse plus. Un traitement de 15 comprimés de levure de bière par jour durant 2 mois aide à diminuer la chute de cheveux due au stress et au changement de saison.

  • Les piments

Le piment rouge améliore la circulation sanguine et fortifie les cheveux. En 15 jours, faites macérer des petits piments rouges dans 1/2 litre d’alcool et massez le cuir chevelu avec cette préparation tous les 2 jours.

  • La silice

La silice colloïdale ou minérale fortifie les cheveux et les ongles. Vendu dans les boutiques bio, un traitement à base d’une cuillère à soupe du minéral et d’un demi-verre d’eau est conseillé tous les matins.

  • Les plantes antichute

Pour redonner à votre chevelure son éclat et diminuer les chutes, faites un masque à base de 50 g de cresson, de deux cuillères à soupe de graines de capucine et de 15 baies de genièvre à faire macérer 3 jours dans un quart de litre d’huile d’olive. Après l’avoir étalé sur le cuir chevelu et le reste de la chevelure, laissez reposer les cheveux trois heures sous une serviette.

Perte des cheveux chez les femmes, ce n’est plus une fatalité

Autant chez les hommes que chez les femmes, la perte de cheveux est un phénomène troublant qui engendre souvent un traumatisme psychologique.Autant chez les hommes que chez les femmes, la perte de cheveux est un phénomène troublant qui engendre souvent un traumatisme psychologique. Retour sur les causes et les solutions.

Un phénomène prévisible

Chez la plupart des femmes, l’alopécie androgénique est un héritage génétique. Pour 3 % d’entre elles, les cheveux chutent dès l’âge 20 ans tandis que 17% des femmes de 40 à 49 ans en souffrent. Dans ce cas, les vaisseaux sanguins sont atrophiés et gênent la croissance des follicules pileux. Sans devenir complètement chauve, la femme aura une chevelure clairsemée, qu’elle voudra forcément traiter.

D’autres causes de la perte de cheveux

Outre la génétique, il existe d’innombrables sources de la perte de cheveux chez la femme :

  • Les dérèglements hormonaux déclenchés par les grossesses, les accouchements, la pré-ménopause, la ménopause, les troubles endocriniens et les traitements médicaux.
  • Les effets d’une anesthésie générale, d’une hémorragie, d’un grand choc psychoaffectif, d’une hémorragie et d’une importante fièvre.
  • Les dérèglements de la glande thyroïde et de l’hypophyse.
  • La surproduction d’hormones mâles durant l’accouchement ou la ménopause.
  • Les stress occasionnels ou fréquents qui augmentent la production d’adrénaline, d’androgènes surrénaliens et de cortisol tout en enclenchant une contraction des vaisseaux sanguins à la racine des cheveux.

Les solutions contre la perte de cheveux

Suivant les conseils des médecins, quelques gestes simples permettent de prévenir la chute des cheveux : limiter les douches chaudes, porter des bonnets et élastiques serrés, la fréquence d’utilisation de colorations, gels et séchoirs électriques. Vous pouvez également miser sur une alimentation saine et équilibrée, limiter le stress et recourir au bienfait d’un sommeil réparateur avant de se tourner vers les solutions médicales et esthétiques : traitement au Minoxidil, greffe de cheveux et port de perruque.