Soin du cheveu : montre-moi ta coiffure et je te dirais qui tu es

Et si notre coupe de cheveux et notre manière de se coiffer en disait long sur notre caractère et notre manière de vivre ? Et si notre coupe de cheveux et notre manière de se coiffer en disait long sur notre caractère et notre manière de vivre ? Cette problématique a été élucidée par un récent article du magazine Psyschologies.com. Le document rapportait qu’une simple observation de la chevelure permettrait de révéler notre personnalité et aiderait les spécialistes qui voulaient pénétrer « jusque dans nos désirs inconscients ». Pour plus de précisions, le magazine a parlé de cette éventualité à Michel Oudoul, un expert des énergies qui confirme que la manière dont les cheveux sont arrangés autour du visage permet de mettre à jour des peurs, des blocages et des angoisses.

Différentes possibilités d’interprétation

Ainsi, il existe donc une psychologie capillaire qui trahirait notre impulsion, nos penchants psychopathes, nos folies, nos indécisions, notre narcissisme et nos traits de caractère spécifiques, introvertis ou extravertis. De quoi réfléchir à deux fois avant de changer de coupe de cheveux ou imiter les dernières tendances.

Utilisée depuis l’antiquité, cette manière de différencier les gens a toujours permis de créer des « types » de personnes. Pour mettre en place une différente typologique, les observateurs ont constamment utilisé les caractéristiques physiques d’une personne et ses comportements discernables.

Un exemple : la phrénologie

Mis en place par le neurologue Franz Joseph Gall, la phrénologie permet de connaitre le caractère d’une personne suivant la forme de son crâne. D’après ce savant du 19ème siècle, les différentes formes du crâne prouveraient le développement du cerveau et certains individus présentent des fonctions cérébrales plus développées. Par exemple, la méthode aurait permis de reconnaitre les personnes plus bienveillantes ou plus gaies.