Soigner la chute de cheveux au cas par cas

Même si nous avons tendance à généraliser la chute de cheveux, ce phénomène est différent pour chaque personneMême si nous avons tendance à généraliser la chute de cheveux, ce phénomène est différent pour chaque personne. Avant de se prononcer sur le type de traitement adapté, les dermatologues feront des examens pour connaître les causes de l’alopécie et choisir le protocole adapté à chaque situation.

Chute précoce

Chez les hommes, la chute précoce des cheveux résulte d’un déséquilibre au niveau de l’environnement vasculaire, hormonal et métabolique du cheveu. Chez la gent féminine, les causes sont innombrables et les dermatologues sont là pour choisir les traitements locaux et oraux adaptés pour guérir le cuir chevelu, stopper la chute et activer la repousse.

Ménopause

Pendant la ménopause, les femmes subissent une masculinisation du profil hormonal parce que le taux d’œstrogènes s’affaibli au profit des androgènes. Pour les aider, le gynécologue pourra prescrire un traitement hormonal substitutif (THS) en complément des acides aminés soufrés et de vitamines ordonnés par le dermatologue. Un traitement local vasodilatateur de type Minodixil est également possible.

Fatigue et stress

Après un accident, un choc psychologique ou un choc opératoire, un stress aigu et une fatigue générale peuvent entraîner une chute de cheveux. Pour rétablir la situation, un bilan sanguin sera nécessaire pour détecter une baisse des réserves en fer et un trouble thyroïdien avant de prendre un traitement à base d’acides aminés soufrés fortement dosés et de vitamines.

Carences alimentaires

Un régime drastique peut aboutir à une perte de cheveux et les carences en zinc et en fer doivent être compensées par une complémentation adaptée.

Grossesse

Durant les 9 mois de grossesse, l’imprégnation d’œstrogènes favorise la repousse de cheveux de bonne qualité. Mais 3 mois après la naissance de bébé, les modifications hormonales engendrent des chutes diffuses. Le traitement consiste donc à utiliser une pilule contraceptive riche en hormones dès le retour de couches.