Quels aliments consommer pour prévenir la calvitie ?

S’il a été prouvé que notre alimentation a un impact direct sur notre état de santé, elle a également des effets sur notre système capillaire. S’il a été prouvé que notre alimentation a un impact direct sur notre état de santé, elle a également des effets sur notre système capillaire. Parce que nous perdons tous les jours une centaine de cheveux, une alimentation saine et équilibrée permet de les fortifier et de limiter leur chute. En rappel, les cheveux ont besoin de protéines, de graisses et de glucides, autant de nutriments apportés par les aliments. Pour vous aider à revoir vos menus journaliers, voici quelques ingrédients qui regorgent de nutriments essentiels pour le bien-être des cheveux.

  • Les orties, la luzerne et l’avoine pour faire le plein de silice, un composé chimique indispensable pour faire briller les cheveux et prévenir la calvitie.
  • Les viandes et les produits à base de soja fermenté pour remplir les doses journalières de protéine indispensables pour les cheveux.
  • La mélasse à manger ou à utiliser comme solution de rinçage des cheveux.
  • Le foie et les reins d’animaux riches en inositol, une des vitamines du complexe B, essentielles pour stimuler la croissance des cheveux.
  • Les grains entiers, la levure et les abats (foie et reins) pour se regorger d’acide para-aminobenzoïque (PABA) et d’acide folique efficaces pour lutter contre les cheveux blancs et la calvitie.
  • Les herbes aromatiques (lavande, thym, romarin) en tisane ou en huile de massage du cuir chevelu pour faire pousser les cheveux.
  • Des capsules de vitamine E pour améliorer la circulation sanguine et faire pousser les cheveux avec des massages du cuir chevelu.

Enfin, voici les aliments qui enclenchent la perte des cheveux : les aliments regorgés de produits chimiques, de sélénium (thon, dinde, bœuf, pain, noix du Brésil, etc), à indice glycémique élevé (sucre, margarine, pain blanc), alcoolisés, trop gras, trop salés et les régimes hyper protéinés.