Le co-wash, késako ?

Le lavage est un rituel qui peut porter atteinte à la santé des cheveux. Le lavage est un rituel qui peut porter atteinte à la santé des cheveux. En effet, les actifs nettoyants contenus dans nos shampoings peuvent agresser le cuir chevelu. Le co-wash apparait alors comme la solution intéressante pour préserver la fibre capillaire.

Le co-wash signifie à l’origine, « laver sans agresser ». Diminutif du terme « conditioner washing », il consiste à laver les cheveux avec de l’après shampoing. Pratique originaire des Etats-Unis, dans le milieu afro-américain, on l’utilise aussi sous le terme « no-poo » qui signifie littéralement « I do not use shampoo ». Depuis peu, ce rituel s’est progressivement étendu sur tous les continents, sans distinction de type de cheveux : fins, épais, lisses, crépus…

Le co-wash permet d’alterner les jours de lavage avec shampoing à d’autres séances où seul l’après-shampoing est de mise. Le souci majeur du shampoing était de nettoyer sans apporter de soins à la chevelure. Or, l’après-shampoing a été conçu pour conditionner les cheveux et les préparer à divers traitements comme le démêlage, l’hydratation ou tout autre soin. Ce produit ne contient en principe aucun agent lavant. C’est la raison pour laquelle, on alterne l’utilisation des deux produits pour privilégier le soin.

Il faut rappeler qu’avec un shampoing qui se décline aussi en soin, contenant les bons ingrédients, naturels ou bio, sans silicone, paraben ou tout autre composant néfaste, le co-wash n’a plus lieu d’être puisqu’un bon shampoing nettoie tout en apportant protection et hydratation à la chevelure. Sur le long terme, le co-wash apporte nettoyage et entretien en proportion égale pour maintenir l’hydratation et la santé des cheveux.