Chute de cheveux : des médicaments à risque

Utiliser trop fréquemment un brushing ou un fer à lisser favorise parfois la chute de cheveux. Utiliser trop fréquemment un brushing ou un fer à lisser favorise parfois la chute de cheveux. De même pour l’application de produits capillaires non adaptés aux cheveux et la carence en zinc ou en vitamines.  Dans certains cas, la chute est due à la prise de médicaments.

Les pilules contraceptives

A prendre quotidiennement, les pilules contraceptives peuvent provoquer une chute de cheveux passagère ou non, tout dépend de la physiologie. D’après le Dr Pascal Reygagne, ce sont surtout les pilules à base de progestatifs de première et de deuxième génération qui entrainent une assez importante perte de cheveux. Afin de remédier à cela, il faut en parler à son médecin. Ce dernier va prescrire une pilule à faibles effets androgéniques.

Les médicaments à base de stéroïdes anabolisants

Chez la gent masculine, la prise de médicaments à base d’hormones comme la testostérone ou les stéroïdes anabolisants favorise la chute de cheveux. Le mélange de l’enzyme 5-alpha avec la testostérone donne naissance à une autre hormone, la DHT, qui stimule le vieillissement prématuré des follicules pileux. Comme premier symptôme, on constate que les cheveux deviennent très fins. C’est le même cas pour la prise de stéroïdes anabolisants. Il faut également faire attention avec les corticoïdes. Leur prise à forte dose est l’une des causes de l’alopécie.

Les médicaments antimitotiques

Ce sont des soins prescrits pour le traitement d’un cancer. Ils provoquent une alopécie sévère qui oblige le patient à se raser les cheveux. Cependant, il faut toujours rester calme car tout rentre dans l’ordre après le traitement.